fbpx

#basics – Qu’est-ce que tu racontes ? 1/2

Oui aujourd’hui je te parle de ta ligne éditoriale, de ton fil rouge, de la cohérence des messages que tu diffuses…

Si tu as un site, que tu es présent sur les réseaux sociaux et que tu t’en sers pour être visible, avoir de nouveaux abonnés à ta newsletter, et, avoir plus de clients…définir une ligne éditoriale peut t’aider à garder un cap.

 

Est-ce vraiment bien nécessaire mon cher Watson ?

 

Disons qu’il y a plusieurs écoles…

Ceux qui aiment le freestyle et improviser au jour le jour, pour qui la ligne édito peut s’apparenter à un vrai cauchemar. Les adeptes du freestyle, du flow, de l’impro n’aiment généralement pas trop cet exercice voire ne le font pas du tout… Et s’ils s’en sortent comme ça, alors c’est parfait.

Mais …

Certains débutent ou préfèrent les choses cadrées, planifiées

Il y a tout de même quelques trucs à garder en tête :

  • Tout le monde n’est pas capable d’improviser au quotidien ! Cette liberté peut en paralyser plus d’un ! Ne pas avoir de cadre, de fil rouge peut parfois conduire au syndrome de la page blanche…
  • La cohérence de tes messages: tu as le droit d’avoir plusieurs centers d’intérêts, de parler de plusieurs thèmes, mais prenons mon exemple, si demain je me découvre une passion pour le point de croix (je ne pense pas mais bon ^^) admettons que je me mette à parler tricot matin midi et soir, pas sûr que mes lecteurs soient tous passionnés…
  • La délégation: si u envisages de faire appel à un rédacteur, ou que plusieurs personnes vont contribuer à ton contenu, alors ça devient presque inévitable pour ne pas s’éparpiller et construire une relation avec tes lecteurs dans al durée

D’autres personnes ont besoin de savoir où elles vont, de planifier, de se donner des objectifs ou de mesurer, comparer des résultats… sans feuille de route, c’est compliqué

Je dirais donc qu’à minima, se fixer un cadre, même très large, a quand même des avantages…

Personnellement, je n’aime pas les règles, les cases, me limiter, de contraindre, mais si je m’éparpille, je risque de diluer mon message. Alors disons que j’ai une certaine discipline, des habitudes (j’envoie ma newsletter une fois par semaine, par contre je ne promets aucun jour, si l’inspiration ne vient pas le lundi, elle viendra le mardi 😉)

Une bonne ligne édito… c’est quoi ?

 

De la régularité

Tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, à toi de voir, mais pas tous les jours pendant un mois et plus rien pendant 3 mois ! C’est malheureusement l’erreur la plus courante. Mieux vaut opter pour peu de contenu, mais pertinent, régulier et cohérent, voir si tu tiens la distance dans le temps et d’ajuster au fil du temps.

De la richesse

Autant je suis plutôt pour établir une ligne éditoriale, autant j’aime quelle soit très large, qu’elle ouvre des possibilités, qu’elle surprenne, qu’elle divertisse, bref, à trop vouloir être expert sur un domaine, on risque vite de tourner en rond et… d’être chiant disons-le clairement !

De la variété

Rien ne m’agace plus qu’un même contenu repris partout, sans nuances, sans commentaire, sans personnalisation.

Et puis, n’oublie pas que ton audience sur Instagram n’est pas forcément la même que sur LinkedIn ! Donc il faut aussi créer le contenu en rapport avec le support, la cible…

Et varier les formats, rien de plus pénible qu’un compte Instagram fades, j’appelle ça les Instagram plats, comme un électroencéphalogramme plat, en un mot MORT !

Surtout qu’on a l’embarras du choix : Dossiers, articles, tutos, images, citations, infographies, chiffres clés, événements, rencontres, annonces de dates, fiches pratiques, vidéos, Facebook Live, communiqués de presse…

De la cohérence

Etre cohérent tout en variant les formats, les sujets, là est toute la difficulté, enfin, pas forcément, avec un peu de pratique ça vient vite !

On peut rebondir sur une actu pour parler d’un thème qui nous concerne, aborder un dossier de fond sous un angle différent des concurrents,

De l’ouverture

Ne pas se limiter à son seul périmètre d’expertise est pour moi une des clés de la réussite. Cela montre aussi ta curiosité, ton approche non conventionnelle, ton ouverture d’esprit…  Le tout est de bien doser !

Si ton thème c’est les vacances (au soleil please !!! enfin la neige ça va aussi mais là j’veux du soleil 😊) tu as le droit de faire des sujets sur les pays à risque, car tu es légitime pour en parler, mais si tu passes 80% du temps sur les attentats à l’étranger, ton contenu va devenir anxiogène et faire fuir ta cible au lieu de lui donner envie !

Et le SEO dans tout ça ?

Là franchement, le sujet mérite un dossier complet… mais en quelques mots, je dirais :

  • De bien connaître les centres d’intérêts de tes lecteurs pour aborder les sujets qu’il consulte (et donc rentrer sur ses « écrans radars » et ceux de Google par la même occasion !)
  • Mais de là à rédiger exclusivement pour le SEO, je ne suis franchement pas pour. Je trouve que les articles « pur SEO » perdent leur âme, pas de fluidité, pas de spontanéité et ça se ressent. Et puis tu auras peut-être un bon score SEO mais si le contenu est fade pour le client, il n’interagira pas et ça ce n’est pas bon pour le référencement non plus…
  • Donc des mots clés bien choisis oui, mais pas de carcans, d’écriture forcée qui selon moi desservent plus ton contenu qu’autre chose ! Derrière chaque ordinateur, il y a un humain, un lecteur… du moins c’est lui que tu essayes de toucher avec tes contenus, et s’ils sont conçus pour des machines, les lecteurs risquent de moins apprécier !

Une marque de fabrique

En combinant tous les points précédents, tu devrais arriver à créer ta marque de fabrique, ton propre rythme, ton fil rouge.

Fil rouge ne signifie pas ligne droite, la ligne peut être sinueuse, et prendre des raccourcis ou te faire faire quelques petits détours, mais comme un fil d’Ariane il ramène tes lecteurs à toi, à ton message, à ton contenu et c’est bien là l’objectif !

 

Bon ce n’est pas tout, mais comment on procède maintenant ?

Je te donne ma technique demain !

Un pas à pas, fun, ludique, et fait maison pour créer ta ligne éditoriale, RDV demain matin !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.