fbpx

#basics- Qu’est ce que tu vends?

Alors, ton offre, elle ressemble à quoi ?

Sujet passionnant et oh combien complexe puisqu’elle dépend aussi bien du secteur d’activité, du type d’offre (produit / service), que de la personnalité de celui qui la propose…

Difficile donc de donner la méthode de la mort qui tue pour créer une offre parfaite !

Je crois d’ailleurs que je pourrais trouver tous les exemples et leurs contraires…

En plus, je suis quelqu’un qui déteste les cases, les cadres, les méthodes uniques.

Oui, j’adore apprendre, découvrir, complètement geek, je suis hyper curieuse…

Mais ensuite le laisse « infuser » et utilise ces connaissances à ma sauce, selon mes envies, en ne gardant que ce qui me semble être du bon sens, et en adaptant à MA personnalité, et je crois que c’est une manière qui me convient, qui me permet de proposer des offres uniques. Dur dur de donner un titre, un métier, une description courte dans ces cas-là, mais c’est ce qui fait mon originalité.

Mais j’ai aussi conscience que d’autres entrepreneurs préfèrent avoir un cadre, une feuille de route, une méthode step by step, alors je vais tenter un entre deux…

Ceci n’est pas une méthode, mais plutôt quelques grands principes de bon sens qu’on retrouve dans les offres les plus performantes…

 

Légitime tu seras

Il faut un minimum de connaissances sur le produit que tu proposes ! Certains disent le contraire, je sais, mais pour moi c’est rédhibitoire.

Si tu aimes vendre des produits en mode arnaqueur, ça te regarde, moi je ne peux pas (ni en vendre, ni en acheter d’ailleurs !)

Je ne dis pas de devenir ultra expert, le meilleur du marché, sinon tu risques d’être rattrapé par une vague de perfectionnisme et tu ne lanceras jamais rien, mais savoir de quoi tu parles, au moins plus que ton client idéal, me semble le minimum syndical !

 

Cohérent tu resteras

Cohérent ne doit pas dire que toutes les offres doivent être bâties sur le même modèle : genre, petit prix, milieu de gamme et haut de gamme !

Pour moi le plus important est d’être cohérent avec son positionnement, sa personnalité ! Si tu veux proposer des produits dans plusieurs domaines, pourquoi pas, mais quel est le lien, pourquoi ? Le point commun peut être ton histoire personnelle, ce qui t’a amené à découvrir tel ou tel univers et que tu t’y es intéressé et que tu veux partager cette passion.

Mais proposer de tout et surtout n’importe quoi, en mode « magasin de déstockage » avec des chaussettes, des boites de conserves et des meubles ??? Sauf si tu as un concept de magasin de déstockage 😉

Tes clients tu aideras

Ben oui !

Même si ton client idéal t’adore, kiffe ta marque, ou toi… il faut quand même que ce que tu as à vendre lui serve à quelque chose…

Je ne t’ai pas incité à le profiler pour des cacahuètes !

Attention, il se peut qu’un produit parfaitement taillé pour ton client (qui répond à son besoin) ne se vende pas, ou mal… pourquoi ?

Ton client n’a peut-être pas encore conscience d’en avoir besoin, et il pense avoir besoin d’autre chose, à toi d’être pertinent et fin dans la manière de présenter ton offre pour qu’il comprenne que ça peut l’aider…

Et ça peut prendre du temps parfois …

Ta personnalité tu respecteras

Quelques fois, il peut être tentant de vendre un produit qui cartonne sur le marché, de proposer une offre en promotion comme chez le concurrent, ou de se dire, ça serait dommage de passer à côté de cette opportunité !

D’ailleurs, un nombre incalculable de web entrepreneurs proposent de se lancer dans LE business du moment…

Hmm hmm, ouaip…

Désolé, mais je suis partisane du vrai, de l’humain, des histoires fondées… et à mon humble avis, c’est le meilleur moyen d’y laisser des plumes…

Franchement, tu te vois te déguiser en homme sandwich pour faire le commercial sur un produit qui ne te fais même pas kiffer ? Certes y’a peut être du business à faire à court terme, mais à long terme, est ce que ça sert ta marque ?

Si c’est ton créneau, respect, moi je ne peux pas

Et entre nous, tu risques de perdre ton temps à lire mes articles, car ils ne sont pas du tout orientés dans ce sens !

Copier tu éviteras

Alors, c’est une question qui revient souvent et j’écoutais un podcast super intéressant des Aventurières sur le sujet. Je suis complètement d’accord avec l’analyse de Laure !

En substance elle disait que nous sommes tous inévitablement influencés par ce qu’on voit, lit, entend. Qui plus est quand on aime le travail de quelqu’un !

Mais il y a une différence entre s’inspirer et copier !

On peut être influencé, sans pour autant plagier…

On peut aussi citer nos influences…

Bref, encore et toujours, un peu de respect !

Du travail des autres, et de notre personnalité (retour aux points 2 et 4…)

Un prix juste tu trouveras

D’un côté il faut vendre, et c’est humain de se dire que si c’est trop cher ça ne se vendra pas.

De l’autre, il faut vivre !

Je ne sais pas toi, mais je n’ai pas lancé une assoc à but non lucratif…. Je veux vivre de mon travail ! Et pas comme un artiste en errance, ni sous perfusion des aides de l’état si possible !

En fait ce qui m’a fait déculpabiliser sur les tarifs, c’est de me dire que :

  • Mon travail aide mes clients, ils vont pouvoir gagner plus grâce à mes conseils…. Je ne vole rien à personne, je suis rémunérée pour aider mes clients… So What ?
  • Un produit gratuit n’engage pas mon client. S’il n’est pas prêt à investir dans mes conseils, il ne sera pas plus prêt à s’investir dans le travail que ça va lui demander ensuite… donc si je le fais trop peu payer, ou pas du tout, je ne lui rends pas service… il n’investit pas dans sa croissance !

Après, il faut juste être cohérent avec ce qui se pratique… et rester légitime…

Si un naturopathe propose des consultations à 1500€ l’heure alors que le marché est plutôt autour des 100€… il va lui falloir une sacrée notoriété ou légitimité pour justifier de tels tarifs… genre alchimiste qui résout tous tes maux en une séance !

 

Petite histoire… de fleurs !

En écrivant cet article, je me dis que le mieux est encore de te raconter une discussion que j’ai eu dans une vie antérieure, il y a 3 ans…

J’étais sur un salon professionnel et je discutais avec un fleuriste du réseau. De vrais artistes, des passionnés, mais aussi des chefs d’entreprises qui subissent comme tout le monde, la crise, la concurrence, etc…

C’est le genre de fleuriste « artiste » qui aime son travail, qui fait du beau boulot, artisanal, de qualité, pas du travail à la chaîne, emballé à la hâte avec un bout de cellophane et un bolduc…

Il m’explique rapidement qu’il est inquiet car un fleuriste arrive jute à côté, dans le centre commercial et qu’il va DEVOIR lancer une offre petit prix, des petits bouquets pas chers pour le contrer, pour « garder » du chiffre d’affaires…

Déformation professionnelle… je lui demande de but en blanc…

  • Mais tu aimes ce genre de petits bouquets pas cher genre supermarché ?…NON
  • Ça va te prendre du temps ?… OUI au détriment d’autre chose
  • Tu en vends actuellement ? … NON
  • Tu vas gagner de l’argent avec ?… ben NON
  • T’as pas peur de dégrader l’image de ta boutique avec ça ?…. ben si…

 

Silence….

Il avait réalisé en quelques questions, en confrontant son point de vue :

  • Qu’il réagissait par PEUR de perdre de l’activité
  • Qu’il risquait de détériorer son image
  • Qu’il allait gaspiller du temps
  • Ne pas gagner d’argent
  • Et attirer une clientèle qu’il n’avait peut-être pas actuellement et qu’il ne souhait pas… (je veux dire qui va chipoter, négocier, discuter tirer ses prix vers le bas et dévaloriser le côté artisanal de son travail)

Alors je te rassure, il n’est absolument pas stupide, il a son affaire depuis longtemps et elle marche bien mais c’est une réaction totalement humaine et naturelle de réagir à une « attaque » ! A une concurrence nouvelle !

Qui n’est pas tenté de baisser ses prix pour contrer un concurrent, de lancer un produit pour ne pas perdre de clients…

Je crois qu’il est important, si tu veux construire un business sur le long terme de garder en tête ces quelques principes ci-dessus…

 

Juste pour terminer l’histoire de mon fleuriste, il me dit : « Mais je fais quoi ? »

Voici ce que je lui ai proposé :

  • Sois constant dans ta qualité, tes clients t’apprécient pour ton travail et si quelques-uns sont tentés par le low cost… qu’ils aillent voir… est ce que ça met en danger ton business ? Est ce qu’ils resteront chez ce concurrent (pas sûr) Parce que clairement, il n’y a aucune garantie que son chiffre d’affaire baisse ! Vraiment… Ils ne touchaient pas la même clientèle.
  • Si tu as ENVIE de lancer un produit, pour te rendre plus visible pendant la communication de lancement de cette boutique, et te démarquer : reste droit dans ton positionnement, tu es un artisan créateur. Crées un produit effet waouh, sublime, tous les matins, mets le en vitrine, quitte à produire un peu moins de bouquets classiques… et capitalise dessus, sur ta page Facebook, ton Instagram, fais une vente privée tous les soirs de ce bouquet de star pour attirer les amoureux des beaux produits, et vends le. Tu te rendras visible pour TES qualités, TON savoir faire et gagneras plus de clients idéaux… Trouves une offre pour le contrer, mais une offre qui TE ressemble, pas une promo diluée, copiée, remâchée…

 

Et toi ça t’est déjà arrivé de réagir de manière épidermique à un concurrent, et de dénaturer ton offre, ton positionnement ? Et de l’avoir regretté ?

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.